• L’eau : Concevoir un paysage fertile

    5-6-7 juin 2020 La gestion de l’eau est au cœur d’un projet d’agroécologie. La résilience du système face au dérèglement climatique est un enjeu majeur et structurel des aménagements d’aujourd’hui pour (…) Voir le descriptif complet de la formation Coût de la formation : 250 euros (hors repas et hébergement). Consultez les informations pratiques concernant l’accueil et l’hébergement (ici)

  • Expériences,  Permaculture,  Photos

    Le bassin du grand chêne, première étape vers un « paysage aquatique »

    L’eau. Élément vivant et primordial. Porteuse de vie. Elle est indispensable pour les écosystèmes fertiles. En permaculture l’eau et sa gestion jouent un rôle fondamental dans la conception des écosystèmes, vissant la fertilité, la biodiversité et la résilience. Au cours du processus de design et durant la phase d’implantation, les zones aquatiques doivent toujours venir en premier. Celles-ci donnent les conditions les plus favorables pour la diversité végétale et animale, en facilitant leur installation et leur épanouissement. Cet été, à L’oasis de Serendip, nous avons construit le premier bassin de rétention d’eau. Je dis bien le premier, car il marque le début de la phase d’aménagement des zones humides. L’objectif…